CE QU'ILS EN DISENT

Sylvie SINDE
Apicultrice professionnelle (Gers).

" "Comment en 300 pages avoir une vision globale de l’affaire Gaucho/Régent ? C’est le pari relevé et tenu par Gil Rivière-Wekstein. Dans son enquête, il dénonce les rouages d’une mécanique politico médiatique qui s’emballe et les failles du système. C’est, à ce titre, un cas d’école, mais c’est aussi le constat d’un énorme gâchis financier ; le «crime» profitant toutefois à quelques-uns... Les apiculteurs pour leur part, y sont présentés comme idéologues convaincus, acteurs virulents, victimes ou marionnettes.

Si ce livre est passionnant et se dévore comme un polar aux multiples intrigues sur fond d’angoisses millénaristes, il demande à être lu sans parti pris, mais sans oublier que si la véracité des faits ne peut être contestée, l’opinion qu’on se forge à leur lecture est bien souvent une question d’éclairage. L’auteur a le génie du coup de projecteur qui illumine une scène et qui amène le spectateur captivé à regarder dans cette direction au détriment des autres zones tenues dans l’ombre.

Mais apporter une orientation et des pistes nouvelles, un éclairage inédit, n’est-ce pas la qualité des vrais journalistes d’investigation ? Des esprits curieux et inventifs ? Des manipulateurs aux démonstrations séduisantes ? A chacun de forger son opinion personnelle, la polémique est ouverte, gageons qu’elle sera vive.

Un détail qui a son importance pour l’apicultrice que je suis : le titre. Certes, il est accrocheur, mais il est inexact : ce ne sont pas les abeilles qui sont l’imposture écologique, mais les manœuvres des hommes. D’ailleurs Gil Rivière-Wekstein doit bien le savoir puisque dans un acte manqué réussi, l’abeille censée illustrer sa couverture n’en est pas une. Quelle imposture, c’est un éristale ! Conclusion gentiment ironique: n’oublions donc pas, que dans le domaine des abeilles, l’apiculteur reste le seul spécialiste de terrain."



Abeille l'imposture écologique, affaire des insecticides maudits