LA PRESSE EN PARLE

Campagne et Environnement - 30/11/2006
Catherine Deger

“Abeilles, l’imposture écologique”, où simplification n'est pas raison
Télécharger l'article au format pdf :

campagne et environnement Avec “Abeilles, l’imposture écologique”, Gil Rivière-Wekstein nous propose de remonter aux origines d’une affaire emblématique qui aboutissait à la suspension d’utilisation du Regent et du Gaucho en février 2004 sur maïs et de tournesol. Acte 1 : une mortalité inhabituelle dans les ruchers ; acte 2, des syndicats d’apiculteurs qui ne bénéficient alors que de fort peu d’écoute dans les ministères mettent en cause l’introduction de molécules de traitements de semences et assignent deux grands de l’industrie chimique en justice ; acte 3, les expertises scientifiques rendent toujours plus complexe un dossier qui accentue son tournant politique (publication d’un livre par Philippe de Villiers)… Le tout sous les projecteurs des médias qui font leur miel de ce scénario à rebondissement. C’est cet enchaînement que développe Gil Rivière-Wekstein, en mettant en garde contre la tentation de la simplification. (19 euros, éditions Le Publieur à Paris 20e).



Abeille l'imposture écologique, affaire des insecticides maudits